KADOC de CADOUDAL, A DIEU, NOTRE AMI CHOUAN,

Publié le par culture

Entouré des siens, de ses amis et de ceux qui le connaissaient et l'estimaient, Kadoc a été accompagné vers sa dernière demeure dans le cimetière de Saint Nolff (Morbihan).

Fier d'être un Cadoudal, le Chouan de référence allé au bout de ses convictions jusqu'à en mourir, il y aura 210 ans le 25 juin, Kadoc entretenait le souvenir de ce modèle de la pensée non conformiste, de la vraie liberté ; il avait accompagné le Souvenir Chouan de Bretagne dès sa création il y a 20 ans.

Aujourd'hui, dans l'église de Saint Nolff pas assez grande pour accueillir sa famille et ses amis, plus de deux cents personnes, dont un certain nombre debout, ont manifesté leur foi en l'Espérance de Dieu par leur participation à la prière, prière chantée en particulier de façon rare, emplissant toute l'église, pour bien montrer que la mort, pour un catholique, n'est pas une fin, pour bien accompagner Kadoc dans son chemin vers le Père, pour soutenir sa famille dans une juste peine.

Comme l'écrivait Laurence, le Souvenir Chouan de Bretagne a perdu un combattant sur terre mais a gagné un allié dans le Ciel.

Il y a dix ans, pour le 200ème anniversaire de la mort de son ancêtre (collatéral), à Kerléano, face à l'opposition d'une personne, Kadoc avait mis tout son poids de "Cadoudal" pour que le drapeau du Souvenir Chouan de Bretagne soit présent près de l'autel où la messe était célébrée à la mémoire de Georges. Lui-même l'avait mis à la meilleure place.

Aujourd'hui, le même drapeau personnalisant les Membres du Souvenir Chouan de Bretagne était dans la procession d'entrée dans l'église, présent dans le choeur de l'église, puis dans la procession, bien heureusement à pied, de l'église au cimetière.

Madame Marie-Josée de Cadoudal a été très heureuse de la présence de notre drapeau, nous en remerciant car "représentant tout ce à quoi était tant attaché Kadoc".

Après la longue procession de bénédiction, par la nombreuse assemblée, du  cercueil installé devant le calvaire du cimetière, celui-ci fut déposé devant le tombeau et recouvert par le drapeau de l'Association chère au coeur de Kadoc, pendant le chant du "Salve Regina".

Madame de Cadoudal avait organisé une chaleureuse et simple réception en leur maison à la fin de cette journée. Qu'elle soit remerciée pour sa sérénité et son sourire, traits de belles convictions et d'une grande force.

Le Souvenir Chouan de Bretagne renouvelle son amicale sympathie à Madame Marie-José de Cadoudal, à ses trois garçons, à leurs épouses et à ses onze petits-enfants.

A Dieu, Kadoc, Kenavo et Merci. Protège bien le Souvenir Chouan de Bretagne.

 

KADOC de CADOUDAL, A DIEU, NOTRE AMI CHOUAN,KADOC de CADOUDAL, A DIEU, NOTRE AMI CHOUAN,
KADOC de CADOUDAL, A DIEU, NOTRE AMI CHOUAN,KADOC de CADOUDAL, A DIEU, NOTRE AMI CHOUAN,

Commenter cet article