Gesté, MERCREDI 5 FEVRIER 1794, il y a 220 ans...

Publié le par culture

Epilogue de la Bataille qui a touché Gesté le 1 février, le retour de Cordelier pour se venger de sa défaite précédente en ce mercredi 5 février 1794. Destruction des habitants, de l'habitat par le fer et le feu, incendie et demi-démolition de l'église vont marquer le bourg pour longtemps.En ce 5 février, quelques habitants sont revenus pour essayer de récupérer quelques objets dans les ruines et essayer de retaper les moins abîmées des maisons.Ils sont pris et ajoutés aux prisonniers faits par les Bleus aux alentours. Au nombre de 300, ils sont emmenés au château du Plessis, auquel la horde républicaine met le feu, et fusillés ensuite, à la lueur de l'incendie.Dans l'allée de La Bourie, qui mène au château, une croix marque l'endroit où ils reposent dans une fosse.

Le 6 février, Cordelier écrit à Turreau:"J’ai ponctuellement exécuté ton ordre de purger par le fer et le feu les endroits que j’ai rencontrés sur ma route, car indépendamment que tout brûle encore, j’ai fait passer derrière la haie, environ six cents particuliers des deux sexes".

Gesté, MERCREDI 5 FEVRIER 1794, il y a 220 ans...

En réalité, ce cliché n'a pas été pris en 1794, mais en septembre 2013. En effet : Cordelier n'a pas totalement abattu l'église puisque par un rapide "replâtrage" elle a pu servir de nouveau au culte lorsque la persécution religieuse a cessé. Alors que là ! C'est vrai aussi que les moyens techniques ont permis un traitement radical là où les Colonnes Infernales avaient échoué.

Les esprits chagrins qui viennent parfois sur ce Blog feront remarquer, avec raison, que la photographie n'existait pas. Certes. Et si Google avait existé il n'aurait pas pu montrer

ça:

Gesté, MERCREDI 5 FEVRIER 1794, il y a 220 ans...

Mais bientôt le bourg de Gesté sera muni d'un lieu de culte (qui pourra servir d'église) car une municipalité n'a pas le droit de construire une église (loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat - décembre 1905) et l'on verra

ça :

Gesté, MERCREDI 5 FEVRIER 1794, il y a 220 ans...

Commenter cet article