DIAPORAMA : LA DESTRUCTION DE L'EGLISE DE GESTé

Publié le par culture

Ce diaporama, en attente du film en cours de réalisation, est consacré à la DEconSTRUCTION de l'église de Gesté dans le Maine et Loire.

Certains textes sont fugitifs et demandent un arrêt sur image.

La destruction d'une église est un drame car, en dehors de l'édifice religieux qu'elle est, une église est un livre d'Histoire de la vie des habitants dont elle est, et était, le repère visible dans le paysage mais repère aussi dans la vie familiale: Baptêmes, sacrements, communions solennelles, mariages, funérailles.Tous les évènements humains.

Pour les non-croyants, elle est aussi la marque de leur commune et de son histoire.

Pour les habitants, elle est, aussi, le souvenir des sacrifices pécuniaires consentis par leurs ancêtres qui l'ont  construite ou faite construire "en se saignant aux quatre veines" pour accueillir, en une digne maison, ce Dieu auquel ils confiaient leurs joies et leurs peines.

Dans le cas de Gesté, l'église Saint Pierre aux Liens a été financée à 80% par les habitants, simples (ce n'est pas péjoratif!) paysans menés par leur foi. Ce n'était pas une construction faite n'importe comment. Elle bénéficiait des nouvelles techniques propres au Néo-gothique tant décrié par les sots et les ignares.

En février, le général Cordellier - lieutenant de Turreau - avait laissé des ruines mais qui purent être "replâtrées".

Avec le général Cordellier - Léger, ce n'est plus le cas.

Une église est un édifice vivant : Requiescat in pace !

Félicitations à l'Association Mémoire Vivante du Patrimoine Gestois qui a bien défendu "son"église. Mais face à la mauvaise foi sa marge d'action fut limitée. Nous savons, maintenant, que beaucoup regrettent de ne pas avoir défendu leur église : c'est trop tard !

 

 

Commenter cet article

Thizy 01/11/2013 05:16

Dans la france entière de nombreuses chapelle sont en ruines alors qu'il y a 50 ans il y avait des messes et des processions cordialement

Thizy 30/10/2013 16:13

Merci pour votre information

irene pincemaille 30/10/2013 15:35

Si cette église avait été pleine tous les dimanches, le problème ne se serait pas posé !!!
Il vaut encore mieux sa destruction que sa transformation en mosquée !
Et démolie pour être remplacée par quoi ? un édifice genre "hall de gare ou de super-marché" ? comme il en existe un peu partout pendant que des églises, des vraies, tombent en ruine ?
Si le clergé s'était opposé FERMEMENT à cette destruction, celle-ci n'aurait pas eu lieu !
Hélas !!

Peer 01/11/2013 03:46

Hélas le clergé disparaît et les églises sans desservants se multiplient. L'épiscopat se désintéresse de cette affaire.

Thizy 30/10/2013 16:18

Le commentaire précédent est tres bien, ,,,,, , Cordialement