Aujourd'hui 12 octobre 1793, il y a 220 ans...

Publié le par culture

A 6 heures du soir, en ce 12 octobre,  Marie-Antoinette de Lorraine et d'Autriche, Reine de France est transférée de sa cellule de la Conciergerie au tribunal qui siège à l'étage supérieur pour qu'on l'inculpe enfin des griefs qui lui sont faits. En effet jusque là l'acte d'accusation est établi sans aucun motif sérieux  ni circonstancié. Tout n'est basé que sur  sur le fait que Robespierre,  dans son réquisitoire du 3 mars 1793, a encouragé la Convention à  juger l'ex reine de France. 

Or, la même Convention, miséricordieuse"s'était engagée, le 20 janvier, à assurer la protection de la femme de "Louis Capet" et de ses proches !

Menteuse et inventeuse de faux motifs, la Convention qui a érigé un tribunal qu'elle a créé en son sein va fournir divers chefs d'inculpation tous aussi mensongers les uns que les autres car, de toute les façons, la sentence est déjà portée:

-Avoir dilapidé les finances de la France et avoir envoyé des millions à l'Empereur d'Autriche pour qu'il s'en serve contre le peuple qui vous nourrissait

-Avoir appris à Louis Capet l'art de la dissimulation avec lequel il a trompé le "bon" peiple de France.

- Avoir voulu détruire le sens de la liberté pour régner à tout prix et remonter sur le trône sur le corps des patriotes.

Voilà les actes d'inculpation de la Reine de France.

Nous verrons demain les réponses de Marie-Antoinette de Lorraine, reine de France.

 

 

 

Commenter cet article